Ça y est les « vacances » sont là. Ah les vacances… Quel drôle de mot quand on prépare durement un concours ! Force et honneur, pas de repos pour les braves : les vacances, c’est surtout l’occasion de mettre les bouchées doubles et de rattraper toutes les lacunes qu’on a accumulées pendant les cours ! Est-ce bien raisonnable de s’accorder une pause de quelques jours, au risque de prendre un retard énorme dans les révisions ?

Il peut être bénéfique de faire une coupure, ne serait-ce que pour souffler un peu. S’accorder quelques jours pendant lesquels on ne fera rien. Les sportifs hauts niveaux le font tous, pourquoi pas vous ? Cela peut être bénéfique à votre énergie et à votre bien être. Vous serez surement plus performant par la suite, donc est-ce vraiment du temps « perdu » ? De plus, cela ne représente que quelques jours, donc peu sur une année entière de préparation.

Quelques conseils si vous souhaitez vous accorder « cette petite pause », ce « repos du guerrier » que vous méritez sans aucun doute.

Faire en sorte que ce soit une vraie coupure :

Quand vous arrêtez de travailler, même pour une petite pause (ne serait-ce qu’une heure), vous pourriez être tenté de culpabiliser. Si vous pensez sans cesse au concours et au temps que vous « perdez » à ne pas travailler, vous risquez fort d’avoir l’impression de ne jamais vous reposer. Cela vous est il déjà arrivé ? C’est très épuisant et il faut essayer de réellement « décrocher » pour pouvoir profiter pleinement d’un repos que vous méritez.

Vous devez essayer de ne pas penser aux examens. Vous devez réellement cesser toute activité, même minime (lecture de fiche…etc.). Et surtout : essayer de ne pas culpabiliser en pensant au temps perdu. Dites-vous bien que le temps de la pause ne sera réellement perdu que si vous ne vous reposez pas !

Quand organiser sa pause ?

Vous rappelez-vous dans quel état amorphe vous êtes au mois de septembre, après 3 mois d’inactivité intellectuelle ? Au niveau performance et capacité, l’année de préparation à un concours s’apparente à une préparation sportive. Toute pause prolongée va vous « ramollir », vous rendre moins vif, moins performant. Je vous rassure cela revient vite, généralement on reprend le maximum de ses capacités de travail au bout de quelques jours.

C’est pour cette raison que je déconseille vivement de faire une longue pause juste avant le concours. De la même manière, il faut éviter de faire une pause juste avant la reprise des cours. Si vous le faites, la rentrée va complètement vous casser, et vous serez moins performant pour la reprise. Vous aller donc perdre quelques jours à vous remettre dans le rythme.

Ne faîtes jamais une longue pause juste avant le concours. Dans la mesure du possible reposez-vous au début des vacances, et intensifiez votre travail juste avant la reprise, histoire d’être opérationnel pour la rentrée