Le cours en 50 question, pourquoi ?

Si vous vous lancez dans les QCM et que vos taux de bonnes réponses est inférieur a 30 %, c’est surement que vous êtes passé à coté de quelque chose dans les cours. Un retour peut être nécessaire, mais cela est chronophage, vous avez peu de temps ! peut être n’avez pas vous pas développer votre autoroute synaptique de la connaissance ?

Le cours en 50 questions, kesaco ?

Chaque cours contenu sur un poly (rayonnement ionisant, hydrostatique, hydrodynamique, acide base pH, optique…Etc.) est long et pénible à lire. Mais au final il contient maximum une cinquantaine de notions (Lois, définitions, grandeurs, unités, concepts, raisonnements…) qui vont être tester à l’examen. Que je résume ici donc en 50 questions.

Fort d’une analyse rétroactive sur une dizaine d’année d’annales de médecine de la fac de Poitiers, de retour des étudiants depuis quelques années et de ce qu’affectionne particulièrement Delage, perdrisot, Favot et co, je propose des document qui permettent rapidement de se tester et de s’entrainer sur ces notions.

Comment utiliser le cours en 50 questions ?

Usuellement ces documents reprennent l’ensemble d’un cours, en moins de 4 pages et les notions sont à-peu-près dans l’ordre de celle du tutorat. Comment les utiliser ?

  • Répondez au cours en 50 questions. Regardez le taux de bonnes réponses. Si vous avez 50 % c’est déjà très bien ! Notez ces questions, ce sont vos points forts.
  • Analysez les réponse fausses. Essayez de trouver les raisons de ces lacunes. Une coquille, une confusion ? Un oubli, un black aout complet sur le cours ? Une connexion qui ne s’est pas faite entre la connaissance et la question ? Quelque chose d’incompris sur le cours ?
  • Essayez de voir si c’est une question importante (++), qui risque de vous faire passer a coté d’une question de QCM. Travaillez à corriger cela.
  • Apprenez quelques questions supplémentaires améliorer votre taux de restitutions.
  • Revenez sur les questions quelques jours plus tard : concentrez vos effort que sur les questions qui vous résistent
  • Refaite ainsi un aller retour sans cesse, qui vous permettent de faire travailler vos synapses
  • Le départ est assez difficile, mais plus vous arrivez a un taux de restitution élevé, plus cela deviendra facile, car vous allez vous concentrez seulement sur quelques questions.

Il restera toujours quelques questions qui résolument ne veulent pas rentrer. Vous savez ce genre de truc qu’on oublie toujours.  c’est le moment de mettre en place de mnémotechnique, ou tout autres moyens d’apprendre et de restituer ces connaissances qui ne veulent pas se stocker, ou que vous ne parvenait pas a restituer. Ou de lâcher prise n’oubliez pas que pour avoir médecine, il “suffit” de répondre juste à environ 50 % des questions. Tout savoir et tout connaitre est impossible ! Si vous êtes à un taux de 80 % ET si vous savez mobilisez correctement vos connaissances, cela est largement suffisant !

Si vous voulez développez cette méthode, ou si vous voulez recevoir mes fiches “le cours UE3 en 50 question” de la fac de médecine de Poitiers, n’hésitez pas a me contacter !