Lire 2 à 4 fois plus vite, est-ce vraiment possible ?

Cela peut paraître idiot, mais imaginez qu’avec quelques jours d’entrainement vous puissiez lire ne serait-ce que deux fois plus vite qu’avant : considérant le volume d’informations que vous lisez tous les jours pour le travail (polycopié, livre, cours, énoncé de TD…etc.) doubler votre vitesse de lecture, c’est soit diviser par deux votre temps de lectures pénibles, ou bien encore multiplier par deux le volume d’informations traitées dans le même laps de temps. Cela peut faire une différence absolument énorme sur une année d’étude. Encore plus en tant que futur médecin…

Les lecteurs moyens sont à environ 250 mots minute, et ne retiennent que 50 % de l’information. Avec un peu d’entrainement, on arrive assez facilement à 500 mots minutes, pour un taux de compréhension qui dépasse 50 %. Les meilleurs lecteurs arrivent au alentour de 1000 mots/minutes avec une efficacité qui dépasse les 80 %. Mais comment est-ce possible que certaines personnes puissent lire jusqu’à 4 fois plus vite et retiennent 2 fois mieux que les lecteurs moyens ? Non ce ne sont pas des cyborgs. C’est juste que leurs yeux sont plus agiles. L’œil du mauvais lecteur accroche sur les mots quand il lit. Il bute, il trébuche, il se place mal par rapport à la phrase, Il revient en arrièr. Il est incroyablement lent, inefficace et maladroit.

Sachez en tout cas que la marge de progression est énorme, et qu’avec seulement quelques jours d’entrainement, c’est possible de réaliser des progrès nets. Vous ne me croyez pas ? Faites le test pour le savoir !

Phase de test

Vous devriez peut être commencer par déterminer votre vitesse de lecture, ainsi que votre taux de compréhension. Il existe des test gratuits et efficaces :

Test 1 : http://www.readingsoft.com/fr/test.html

Test 2 https://lecturerapideblog.com/outils/test-vitesse-lecture/4/

Si vous êtes à plus de 600 mots minutes, vous êtes déjà un lecteur aguerri. Vous n’avez peut-être pas besoin de vous améliorer, et votre marge de progression est plus faible.

Sinon, Copier-coller le paragraphe en gras qui suit dans le cadre prévu à cet effet ici. Puis, juste sous ce cadre, réglez la vitesse des mots qui défilent à 500 mots/minutes (2 fois la vitesse de lecture moyenne). Prenez une grande inspiration, détendez-vous, et cliquez sur « lecture ». Vous verrez que vous aurez tout compris à la fin (peut-être pas les chiffres, mais tout le reste, si).

Si vous avez réussi à lire, ce n’est pas que vous arrivez à lire un texte à 500 mots minutes, mais cela veut dire que vous en êtes potentiellement capable.

Sur un texte normal, à chaque ligne, votre regard «s’arrête» en moyenne entre 6 à 10 fois sur les mots, de manière inconsciente (tout comme le mouvement perpétuel de vos yeux, à très haute fréquence, vous est parfaitement imperceptible). Il existe de nombreuses techniques permettant d’augmenter, d’apprendre à gérer la position de ses yeux lors de la lecture. Le net fourmille de méthodes différentes. Je vous conseille vivement l’une des méthodes les plus simples, les plus efficaces, celle de Timothy Ferriss.

Technique de Timothy Ferriss

Etape 1 : Utilisez un pointeur pour guider votre œil

Habituellement, quand vous lisez vous faites plusieurs choses qui vous empêchent de lire à votre vitesse maximale : vous prononcez les mots dans votre tête (alors que ce n’est pas nécessaire) et vous relisez certaines phrases plusieurs fois.

Pour supprimer ces deux erreurs, vous allez utiliser la technique du pointeur, pour cela, vous allez prendre un stylo et le faire passer sous le texte en même temps que vous lisez.

Le pointeur vous permettra deux choses : de ne pas perdre le fil mais également d’augmenter votre vitesse en supprimant la prononciation dans votre tête (subvocalisation).

Voici comment vous entraîner :

Prenez un texte, et survolez-le avec votre stylo. Le but c’est que vous ne vous donniez pas plus de 1 seconde par ligne sur une feuille (A4).

Au début votre compréhension sera moins bonne qu’avant, mais après, vous allez voir qu’avec cette simple technique vous aurez déjà gagné 50 à 100 % de vitesse de lecture.

Une fois la technique du pointeur maitrisée, passez à l’étape 2.

Etape 2 : La lecture centrale

L’autre chose qui fait que vous ne lisez pas assez vite c’est que vous n’utilisez pas assez votre vision périphérique. Les lecteurs rapides lisent ligne par ligne et ne bougent quasiment pas les yeux sur une page entière, ils ne regardent que le milieu de chaque ligne.

Voici comment faire en pratique :

Attention : Vous ne devez mettre cette technique en pratique qu’une fois que vous maitrisez la technique du pointeur évoquée dans l’étape 2 et que votre compréhension est bonne (50 % minimum).

  1. Utilisez votre pointeur comme dans l’étape 2 sauf que cette fois ci, vous allez l’utiliser pour changer de ligne 1 fois par seconde. Chaque seconde, passez à la ligne suivante avec votre stylo, en pointant le milieu de la ligne.
  2. Dans un premier temps, commencez votre lecture de chaque ligne un mot après et terminez un mot avant. Exemple : pour la ligne :
    « Les Aventures d’Alice au pays des merveilles est un roman écrit en 1865 par Lewis Carroll »,
    Vous commencerez la lecture de la ligne à « Aventures » et vous passerez à la ligne suivante à « Lewis ».
  3. Puis dans un deuxième temps, faites la même chose mais avec deux mots avant et deux mots après et ainsi de suite jusqu’à ce que vous ne regardiez que le milieu de chaque ligne.

Une fois cette technique maitrisée, votre lecture sera à 500 voire 600 mots par minute. Vous gagnerez donc du temps dans vos lectures. A noter aussi que le jour du concours, vous aller gagner un temps précieux dans la lecture du sujet.

Au début, vous ne comprendrez pas tout, c’est normal, vous devez vous entraîner.

Une fois ces deux étapes mises en place, vous aurez considérablement augmenté votre vitesse de lecture et votre compréhension.

Etape 3 : Re-testez votre vitesse

Après vous être entrainé pendant un petit moment (7 à 10 jours), testez à nouveau votre vitesse de lecture ainsi que votre compréhension pour mesurer les progrès que vous avez accomplis.

Je vous recommande d’utiliser un test de lecture différent à chaque fois, sinon le test sera biaisé car votre cerveau connaîtra déjà le texte et votre vitesse ainsi que votre compréhension seront artificiellement plus rapides.

Je suis impatient que vous partagiez vos résultats avec moi :

Dites-moi dans les commentaires de l’article quelle était votre vitesse de lecture initiale et votre nouvelle vitesse de lecture rapide