Je connais le cours par cœur mais…

Êtes-vous déjà tombé sur une question de QCM, et après avoir regardé la réponse, vous vous êtes dit : « mais oui bien sûr, je le savais ! »

Avez-vous déjà lu un cours en entier,  fluoter méticuleusement les parties intéressantes ou fais une fiche, que vous maitrisez par cœur…Puis finalement échoué lamentablement au moment de passer aux QCM ?

C’est assez frustrant d’avoir la connaissance, quelque part enfoui dans son cerveau, et de ne pas avoir la réponse n’est pas ?

Comprendre et apprendre le cours par cœur ne suffit pas.

La connaissance est là, faut-il encore que votre cerveau aille la chercher, et au bon endroit. Et pour ça il faut l’habituer à le faire.

Lors que vous lisez un cours, ou regarder une correction, vous êtes relativement passif au niveau travail de mémorisation. Il n’y a vraiment que lorsque vous cherchez l’information dans votre mémoire, que votre mémoire travaille, et donc progresse. De plus plus vous entrainez votre cerveau a faire des liaisons entres les différentes notions, plus vous consolidez ces notions. Mais pour cela il faut être actif.

L’autoroute synaptique de la connaissance(1)

Sur un cerveau bien huilé et bien entrainé, il se fera une passerelle directe entre la question et la connaissance stocké dans la mémoire. Les synapses sont bien reliées entre elles, la mobilisation de la connaissance se fera directement. Il ne reste plus qu’a mobiliser cette connaissance pour pratiquement un raisonnement ou répondre directement.

 

Sur un cerveau qui vient juste d’acquérir une notion, les acquis sont fragiles, il y a peu de synapses (liaisons entre les neurones), et il y a peu de neurones qui contiennent l’information. du coup il y a des chances pour que votre cerveau doivent emprunter des routes de campagne, et il n’est même sûr de trouver le chemin !

Les diverses méthodes pour construire l’autoroute

Il n’y a pas de secret : vous devez pratiquer. Pour ca les QCM sont la voie royale. Malheureusement si vous n’arrivez pas a faire vos QCM, vous devez revenir sur le cours et trouver un moyen de vous entrainez a restituer celui-ci par la répétition :

  • construire  vos fiches sous forme de question/réponse.  Une fiche d’un coté, et un questionnaire de l’autre.
  • Vous pouvez aussi fluoter les parties intéressantes de votre cours (attention ! ne fluotez pas la moitié des phrases du poly, cela n’ aucun sens !) et construire une petite série de question qui va vous faire réciter votre cours, et ainsi augmenter vos synapses.
  • Utilisez le cours en 50 questions si vous n’avez pas le temps

 

L’objectif du cours en 50 questions, ou du support que vous aller construire est par un jeu de question répété plusieurs fois, de solliciter les neurones à chaque fois, et donc de renforcer les synapses et les neurones touché par la connaissance. Vous construisez ainsi l’autoroute synaptique de la connaissance(1).

 

 

  • Répondez au cours en 50 questions ou les questions que vous avez construite. Regarder le taux de bonne réponse. Si vous avez 50 % c’est déjà très bien ! Notez ces questions, ce sont vos points forts.
  • Analyser les réponse fausses. Essayer de trouver les raisons de ces lacunes. Une coquille, une confusion ? Un oubli, un black aout complet sur le cours ? Une connexion qui ne s’est pas faite entre la connaissance et la question ? Quelque chose d’incompris sur le cours ?
  • Essayez de voir si c’est une question importante (++), qui risque de vous faire passer a coté d’une question de QCM. Travaillez à corriger cela.
  • Apprenez quelques questions supplémentaires améliorer votre taux de restitutions.
  • Revenez sur les questions quelques jours plus tard : concentrer vos effort que sur les questions qui vous résistent
  • Refaite ainsi un aller retour sans cesse, qui vous permettent de faire travailler vos synapses
  • Le départ est assez difficile, mais plus vous arrivez a un taux de restitution élevé, plus cela deviendra facile, car vous allez vous concentrez seulement sur quelques questions.

Il restera toujours quelques questions qui résolument ne veulent pas rentrer. Vous savez ce genre de truc qu’on oublie toujours.  c’est le moment de mettre en place de mnémotechnique, ou tout autres moyens d’apprendre et de restituer ces connaissances qui ne veulent pas se stocker, ou que vous ne parvenait pas a restituer. Ou de lâcher prise n’oubliez pas que pour avoir médecine, il “suffit” de répondre juste à environ 50 % des questions. Tout savoir et tout connaitre est impossible ! Si vous êtes à un taux de 80 % ET si vous savez mobilisez correctement vos connaissances, cela est largement suffisant !

Si vous voulez développez cette méthode, ou si vous voulez recevoir mes fiches “le cours UE3 en 50 question” de la fac de médecine de Poitiers, n’hésitez pas a me contacter !

(1) (Ne chercher pas le terme “autoroute synaptique sur internet, c’est un terme de mon invention)